Daniel Prado est un avocat reconnu et un défenseur des droits de l'homme en Colombie. En raison de son travail de représentant des victimes et de sa lutte contre l'impunité, il a été victime de nombreuses agressions, notamment de filatures, de menaces envers sa famille et lui-même, de tentatives d'attentat, etc.

Il a commencé sa carrière en accompagnant légalement les membres des  familles de victimes de disparitions forcées au début des années 90. Aujourd'hui, en collaboration avec la Commission inter-ecclésiale  colombienne de Justice et Paix, il représente les victimes dans un cas emblématique qui voit accusé Santiago Uribe, frère de l'ancien président et actuel sénateur Alvaro Uribe Velez, pour sa responsabilité dans la formation du groupe paramilitaire "Les 12 Apôtres" à Antioquia.

À mesure que le processus avance – il en est aujourd’hui dans sa phase finale - la pression et le harcèlement se sont intensifiés sur Prado ; c’est la raison pour laquelle le soutien et la solidarité de la communauté internationale sont d’une importance vitale afin que celui-ci puisse continuer à exercer son droit à défendre les droits de l'homme et à garantir l'accès à la justice.

PBI accompagne la Commission inter-ecclésiale depuis 1994.